28 oct. 2014

Toujours fous de nos enfants :-)



Ce matin, je sors de ma zone de confort pour vous parler de politique. Non, attendez chers parents, je ne voulais pas vous effrayer, veuillez rester sur ce blogue et laissez-moi vous expliquer. Vous avez surement entendu parler de la Pétition: Sauvegarde de la politique familiale du Québec  et je me doute que certains se demandent de quoi il est question exactement. Je vais tenter de vous expliquer en quelques phrases quels en sont les enjeux, en mettant les chiffres de côtés et en vous parlant de ce qui est au centre de nos préoccupations: nos enfants et leurs familles! Gardez en tête que je parle en mon nom et avec les connaissances et les informations que je dispose en ce moment. 


 Premièrement, je suis consciente que la santé financière du Québec ne va pas très bien et que des coupures il y en a partout, dans tous les secteurs, notamment dans la santé et l'éducation. Je sais aussi que des solutions miracles lorsqu'il s'agit d'argent, ça n'existe pas vraiment. Il serait plus simple si l'argent poussait dans les arbres, mais comme nous ne vivons pas dans les contes de fées, essayons au moins de discuter tous ensemble afin de trouver des solutions justes, équitables, réalistes et dans le respect de tous et chacun. J'aime bien la pensée que tous les problèmes ont leurs solutions et que si la solution n'existe pas encore, inventons-là!

Voici les 5 enjeux visés par la politique familiale:
(veuillez cliquer sur l'enjeu souligné afin d'en savoir davantage)

L'universalité signifie présentement que toutes les familles ont droit à la contribution parentale réduite (7,30$/jour) peu importe leur revenu familiale, leur milieu socio-économique ou leur situation géographique. 

Le financement Une des hypothèses serait de ne plus offrir de contribution parentale réduite ce qui ferait passer le coût de 7,30$/jour à 45$/jour. Ce qui signifie un recul en arrière de 20 ans et personnellement, je ne crois pas que nous ayons envie de retourner à l'époque ou l'un des parents (généralement, les femmes, mais peut-être qu'en 2014 ça serait différemment, mais ceci est un autre débat..;-) ) devait rester à la maison, pas par choix du coeur, mais parce que financièrement, ça ne vaut pas la peine d'aller travailler si tu as plus d'un enfant en considérant le salaire reçu versus les dépenses occasionnées tel que les frais de garde, la deuxième voiture et les frais encourus. Le choix d'avoir des enfants ou pas, quand, combien et d'être parent à la maison ou sur le marché du travail devrait être avant tout, une décision du coeur pas de notre portefeuille malheureusement.


L'absence de subvention Enlever les subventions signifie que vos enfants ne pourraient recevoir tout le soutien et l'aide qu'ils ont besoin lors de leur passage en centre de la petite enfance. Pour offrir un service de qualité et personnalisé aux besoins de vos touts petits ça engendre des coûts. Heureusement, les éducateurs et éducatrices sont des gens très créatifs et dévoués pour vos enfants, mais comme ils n'ont pas accès à la magie, ils ne peuvent arrêter le temps, faire apparaître l'aide spécialisé et le soutien pédagogique ni le matériel nécessaire . 

Vous ne le savez peut-être pas, mais dans les CPE, les éducateurs et éducatrices sont presque tous formés et offrent tous des services de qualité. Dites-vous que derrière la simple activité de peinture ou de pâte à modeler se cachent plusieurs apprentissages essentiels pour vos enfants. Nous savons qu'apprendre à travers le jeu est bien plus amusant pour les petits et adaptés à leur âge. Aussi, vous ne le voyez peut-être pas, mais chaque moment de la journée de votre enfant est une formidable occasion d'apprentissage! Aussi, nous observons vos enfants au quotidien et en cas de doutes au niveau d'une des sphères de son développement, nous allons chercher les ressources nécessaires, avec votre aide, afin de se mobiliser pour aider votre enfant le plus tôt possible. Sans subventions, nous ne pourrons pas d'emblée avoir accès à ces ressources et à le préparer adéquatement pour son entrée à la maternelle. Rendu à l'école, vous serez aussi confronté au manque de ressources, car là aussi les coupures sont présentes et affectent directement le soutien aux élèves.

Le régime québécois d'assurance parentale du Québec C'est essentiel d'avoir un régime comme celui là dans une société où la famille se doit d'être au coeur de nos préoccupations. L'enfant a besoin de profiter le plus longuement possible du temps passé auprès de son papa et ou sa maman à la maison. Les premiers mois de vie permettent aux parents de tisser des liens essentiels avec leur poupon, ce qui aura pour effets bénéfiques de développer la confiance et le sentiment de sécurité du bébé. Ses besoins sont nombreux lors des premiers mois et l'idéal pour son développement psychologique et physique, c'est d'avoir toute l'attention de son parent qui saura le câliner et le stimuler tout en s'adaptant à sa routine à lui.

 Voilà les 5 enjeux majeures. Sous ses grands titres, vous devez savoir que ce qui m'inquiète c'est que modifier la loi en place pour des raisons financières affectera nécessairement le service offert à vos jeunes enfants. Je vous l'ai déjà écrit et le répète à nouveau, je suis consciente que lorsqu'il s'agit d'argent, on ne peut pas faire de miracle, mais relevons-nous tous les manches, crions tous ensemble que l'on maintient notre choix de prioriser l'enfance et la famille et que nous sommes prêts à trouver des solutions. Je vous invite à signer la Pétition, à afficher votre morceau de casse-tête (symbole du mouvement) et à venir au grand rassemblement du 9 novembre 2014 à Montréal. Veuillez prendre note qu'il y aura d'autres rassemblement à travers la province. Pour tous les détails, consultez le site Toujours fous de nos enfants 

J'aimerais avoir votre opinion sur le sujet s'il vous plaît ! N'oubliez pas que le respect est essentiel :-) 

Karine Cyr
Maman de deux fillettes et éducatrice en CPE


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire :)